COMPTE RENDU DE L’AG DU 23 SEPTEMBRE 2017

 

L’association « Pour la Voie Verte de la Vallée de la Vologne » a tenu son Assemblée Générale le samedi 23 septembre à la Salle des Fêtes de Granges en présence de 80 adhérents.

Après un message d’accueil et de remerciement à destination des élus et des adhérents, la Présidente, Liliane LALEVÉE, passait la parole au Secrétaire, Michel GEORGES, pour la présentation du rapport moral.

Le Secrétaire a rappelé les principales actions menées par l’association en 2017 : présence d’un stand à la Foire de printemps à Bruyères, à la Foire de la Cholande à Granges, au marché de Gérardmer, le lancement d’une pétition de soutien, les rencontres avec de nombreux élus du territoire pour faire le point sur le dossier.

Revenant sur les faits marquants des douze derniers mois, le Secrétaire a rappelé que le dossier avait connu une avancée décisive. En effet, à l’issue d’une longue procédure, le conseil d’administration de SNCF-Réseau a entériné le 24 février 2017 la fermeture de la ligne entre Laveline et Gérardmer. Ce dénouement heureux concrétisait les efforts de toute une équipe soutenue par de nombreux adhérents.

Le prochain objectif de l’association est la réalisation d’une étude de faisabilité qui permettra de définir les conditions techniques et financières de réalisation de l’opération.

Le Secrétaire a terminé en soulignant que tous les responsables des collectivités territoriales concernées avaient manifesté leur soutien au projet et il les a vivement remerciés.

Plusieurs élus ont pris ensuite la parole.

Benoît JOURDAIN, vice-président du conseil départemental, chargé du Tourisme, a rappelé les nombreuses initiatives prises par le département des Vosges pour renforcer l’attraction touristique du département à travers la pratique du vélo. En 2018, la Semaine Fédérale Internationale de cyclo-tourisme, qui se déroulera à Epinal du 5 au 12 août, devrait rassembler de 10 à 12 000 participants et le département est largement impliqué dans cette manifestation.

Le conseil départemental souhaite favoriser le maillage des voies cyclables et le projet de voie verte dans la vallée de la Vologne retient à ce titre toute son attention. Le département est prêt à apporter son concours financier et technique à sa réalisation dès lors qu’un porteur de projet aura été désigné.

Didier HOUOT, Président de la communauté de communes des Hautes Vosges, rappelle l’intérêt des voies vertes qui sont des espaces sécurisés pour la pratique de la marche à pied, du vélo, du roller… Il souligne qu’il est intervenu auprès du PETR de Remiremont pour que le projet de voie verte de la vallée de la Vologne soit pris en compte dans l’étude globale des liaisons cyclables sur le territoire des PETR de Remiremont et de la Déodatie. A l’issue de cette étude, qui sera lancée prochainement, il conviendra de définir le porteur de projet (com’com ou PETR). Didier Houot termine en déclarant son attachement à ce projet dont la réalisation constituerait un élément supplémentaire d’attractivité pour le territoire.

Yves BONJEAN, maire de Bruyères, souligne qu’il adhère au projet mais souhaite que l’on réfléchisse dès à présent à une liaison cyclable entre Laveline et Bruyères, ville qui mène une politique active de promotion du tourisme.

Philippe GEORGEL, vice-président de la communauté de communes de Bruyères Vallons des Vosges et du Pays de la Déodatie, estime également que la voie verte doit être prolongée jusqu’à Bruyères. Il convient par ailleurs d’envisager dès à présent les connexions avec le réseau de voies cyclables existant et d’anticiper les projets à venir.

Le vice-président du Pays de la Déodatie évoque par ailleurs la prochaine fusion des deux PETR du massif vosgien et souligne que l’étude des liaisons cyclables sur leur territoire vise à assurer un maillage avec pour objectif la connexion à la V50 (véloroute Charles le Téméraire), axe à vocation internationale, qui traverse le département des Vosges.

Guy MARTINACHE, maire de Granges-Aumontzey, souligne que la réalisation de la voie verte favorisera l’attractivité du territoire et le développement touristique dans la vallée de la Vologne. Il précise qu’il interviendra auprès de la communauté de communes des Hautes Vosges pour que l’étude de faisabilité du projet soit réalisée dans les meilleurs délais.

Rendez-vous est pris en 2018 pour analyser les résultats de l’étude globale des voies cyclables dans les Hautes Vosges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *